Ascension du Mont Cameroun

Allez à 4100m de hauteur

ascension-mont-cameroun

En Afrique, tout ce qui est grand relève du domaine du mystique, le Mont Cameroun n'echappe pas à cette logique. Situé dans la région du Sud-Ouest et précisement dans la ville de Buea, la montagne est une curiosité pour beaucoup. Avec une base très large, le Mont Cameroun culmine à 4100 m de haut. C'est le deuxieme plus haut sommet d'Afrique après le Mont Kilimandjaro en Tanzanie. Pour ceux qui y vont pour les randonnées, c’est l’occasion de découvrir les traces de passages des animaux sauvages tels que les rongeurs, les mammifères, les reptiles et parfois des vieilles peaux de serpent. Si vous allez au Mont Cameroun, vous suivrez un itinéraire tracé qui vous mène de la ville de Buea, jusqu'au sommet du Mont Cameroun. Un déplacement de l’itinéraire vers la zone sud de la montagne vous offre le plaisir d’apprécier le Mont Etindé que les populations locales appellent affectueusement le petit Mont Cameroun. Au sortir de là, c'est un panorama d'herbes jaunâtres qui s'offre aux visiteurs à perte de vue. 

Une végétation hétéroclite

C'est la zone de savane de cette montagne, avec son sol rocailleux. Un seul arbuste, surnommé « Magic Tree » (arbre magique) par les riverains, crée la rupture dans ce vaste tableau d'une clarté nette, et annonce la proximité du 2e refuge, situé à 2850m d'altitude. C’est un vaste domaine complètement à découvert, d’où vous pouvez profiter d’un panorama magnifique des plages de Limbé de Tiko et l’océan Atlantique. 

Cette zone est celle où les habitants de Buéa s’adonnant à la chasse viennent exercer leur talent. C'est la savane arborescente qui conduit jusqu'au troisième refuge, à 3740m. Entre le 3e refuge et le sommet, on ne voit plus la végétation que par à-coups, parce que cette zone aride épouse alors des contours désertiques. Le champ de vision est fortement réduit en raison du brouillard intense qui couvre le sommet de la montagne. Les différentes formes de végétation rencontrées sur la montagne constituent des habitats pour plusieurs espèces animales parfois en voie de disparition comme les éléphants de forêts, les drills, chimpanzés, des oiseaux, antilopes, reptiles et caméléons.