Sites touristiques à voir à Maroua et dans les environs

Maroua, une très belle destination

chefferie bandjoun

En rupture totale avec le sud, la partie septentrionale du Cameroun est une zone dominée par la savane et la steppe. Cette monotonie est rompue vers le Nord-Ouest par les dykes volcaniques des Kapsiki dans la chaine montagneuse des Monts Mandara, paysages considérés comme parmi les « plus nobles du monde ». Avec les deux autres régions que sont le nord et l’Adamaoua, l’extrême nord est le domaine des safaris ou vous pouvez aisément observer des animaux sauvages qui vivent en toute quiétude dans les parcs nationaux. Les safaris photos, la chasse et le safari de vision sont en perpétuel développement dans la région.

1 - Chefferies, sultanats, parcs nationaux dans le logone et Chari

-  Sultanats et palais

C’est une région qui regorge des palais et des sultanats qui règnent sur de grands espaces. Le Palais du sultan de Kousseri,  du Logone Birni, de Goulfey, de Makari, d’Afadé et de Voulki sont des sultanats liés à la très puissante civilisation Sao. Le sultanat de Logone Birni a ceci de spécial qu’il serait le berceau d’Hannibal Abraham, ancêtre de Poutine, actuel président de la Russie moderne. Les autres sultanats sont localisés dans les arrondissements qui portent leur nom.

- Parcs nationaux

Le parc de Waza

C’est dans cette région que ce trouve l’emblématique parc de Waza, le plus célèbre de toute l’Afrique francophone. Situé à 120 km de Garoua, la réserve de biosphère s’étend sur quelques 170.000 hectares. Très riches, il regorge de plusieurs espèces animales. Parmi les plus connus, on citera les lions, les éléphants, les hippopotames, les girafes et buffles, les signes, les cobras, et autres reptiles, la panthère, les aigles et une infinie colonie d’oiseaux et de papillons. Il se pratique aisément ici sur des pistes aménagées, le safari et les randonnées.

Le parc de Kalamaloué.

Situé à 15 km de Kousseri, et s’étendant sur plus de 45.000 hectares le parc est un autre sanctuaire pour animaux sauvages. Moins célèbre que Waza, il n’en demeure pas moins que celui-ci soit assez bien pourvu en espèces animales.
Pour les autres sites de cette localité, il faut citer les iles de Koffia que le lac Tchad. Il est riche en cultures, car c’est un point de rencontre des pays dans la localité.

lac de cratère

2 - Chefferies et sultanats dans la Mayo Sava

La chefferie de Oudjila situé à 12 km de la ville dans l’arrondissement de de Mora est très riche en couleurs et caractérisées par sa culture du peuple des montagnes. Ces derniers pratiquent une agriculture en terrasse.

Le palais du sultan de Mora regorge des objets ancien et précieux, dont des récipients du 18e siècle, des armes à feu, héritage colonial allemand.

3- Monts pics, parcs nationaux et cultures dans le Mayo Tsanaga.

 Le col de Koza est situé dans l’arrondissement de Koza sur la route de Mokolo. C’est une falaise spectaculaire qui s’étend sur une distance de de 12 km, très beau par son relief bien accidenté dont les cases traditionnelles des montagnards se confondent aux terrasses des cultures et rochers. A mi-parcours de la falaise précisément à Dliglya, on découvre un centre touristique aménagé abritant un centre artisanal, un musée et un centre d’accueil.

Pic du Rhumsiki 

Il est situé dans l’arrondissement de Mogodé à 50 km de Mokolo. De très grande renommée dans le paysage touristique camerounais, ce pic est le plus spectaculaire de la région des Kapsiki, où ils ont m’aspect de champignons sur un plateau. Ces monts sont comme sortis de terre sous l’effet d’une poussée des forces tectoniques. Les flancs sont très abrupts et ne permettent pas d’escalade. L’histoire et la culture des peuples riverains sont liées à ce pic. Sa richesse est telle qu’il est apparu sur les coupures de billets de banque du Cameroun.
La montagne de Ziver est un site d’un intérêt touristique certain que l’on peut visiter dans l’arrondissement de Mokolo. A côté, il y a aussi le plateau de Dimeo.

Le parc national de Mokozo Goroko

Il est situé dans l’arrondissement de Koza sur la route de Mora-Mokolo dans la localité de Mayo Moskota. Contrairement au climat dans la région, la richesse de la végétation de ce parc en fait une curiosité naturelle et scientifique. Une belle petite colonie d’animaux accompagne ce magnifique décor dans cet espace sahélien.
Le marché de Tourou, très riche en couleur et en animation. Il se tient tous les jeudis.

3 - Lacs, artisanats lamidats et marchés dans le Diamaré.

Lac de Boukoula

Situé dans l’arrondissement de Boukoula, ce lac a une eau pérenne dans lequel on trouve poissons, crabes et crocodiles.

Centre artisanal et marchés

Le centre artisanal, le musée d’art local, le marché central, les tanneries dans l’arrondissement de Bogo. Autant d’atouts qui font de Maroua, l’une des principales villes touristiques du Cameroun. Le marché de Bogo très riche en couleurs et un espace de brassage qui se tient tous les mercredis.

Lamidats

Le palais du lamidats de Maroua, dans la ville. Il est le siège de la culture des peuples autochtones de la ville.


4 - Pics et chefferies dans le Mayo Kany

Les pics.

Les dents de Mindif, à 25 km de la ville de Maroua. C’est un rocher en forme de dent, et fait l’objet d’un bel attrait touristique.
Le rocher de Missinguel dans l’arrondissement de Moutouroua revêt aussi un intérêt touristique certain.

Chefferies

Le palais du lamidat de Midjivin a Moutouroua représente le symbole de la tradition du peuple. Il est un temple de culture.

5 - Lacs et habitats dans le Mayo Danay

Les lacs

Le lac artificiel de Maga dans le même arrondissement a une superficie de 20.000hectares et une digue longue de 20km, très riche en poissons. Parmi les autres animaux, il y a des oiseaux, des hippopotames. En dehors de la retenue d’eau, ce site a une structure d’accueil.
Le lac de Guéré dans l’arrondissement de Guéré à 58 km de Yagoua est un lac naturel s’étendant jusqu’au Tchad où il prend le nom de Fianga. Riche en hippopotames, il forme le bec de canard du Cameroun.
Le lac de Doukoula a un intérêt touristique grandissant en raison de sa beauté naturelle.

L’habitat

Les cases obus de Moula a Maga ont une architecture traditionnelle du peuple riverain. C’est une belle curiosité de par sa forme et sa hauteur.