Une journée au centre de protection des primates de Limbe

Centre de réeducation des animaux

Crée il y a une vingtaine d’années par le Ministère de la Protection de la Faune et de la Flore, le centre de protection des primates de Limbe que d’autres appellent au parc zoologique de Limbe est un espace de récupération, de rééducation des primates pour faciliter leur réinsertion dans leur habitat naturel, celui de la brousse ou de la forêt. C’est une des attractions majeures des touristes dans la ville. Ce centre récupère les animaux abandonnés par leurs propriétaires, les animaux blessés et en souffrance, les animaux interdits et utilisés à des fins commerciales, et les animaux saisis aux braconniers ou aux paysans.

dos-argente-wildlife-centre

La visite des grands primates

babouins-limbe-welfare-centre

La visite commence toujours par une entrée payante. Les frais s’élèvent à 200 frs pour les enfants, 500 frs les adultes camerounais, 1.000 frs pour les étrangers résidents et 1.500 frs pour les étrangers non-résidents. Si vous avez besoin d’un guide il faut payer un supplément. Le guide vous conduit dans un couloir qui ouvre sur des grandes cages protégées et électrifiées. (le sanctuaire des primates de l'association Papaye france) On aperçoit un grand gorille couché au fond de la salle. Il peut être endormi ou éveillé, mais tranquillement posté. Un écriteau posé sur un support affiche son nom et donne une description de la race, de son âge, du sexe, de son groupe et des conditions qui ont présidé à son arrivée au centre. Le premier a été récupéré chez des braconniers. La deuxième cage est encore un autre gorille, la même espèce. Quand le virage est amorcé, on peut voir un très grand espace dans lequel divaguent 5 gorilles de très forte corpulence. Les « dos argentés », une espèce de gorilles qu’on rencontre dans la forêt dense équatoriale. Son habitat naturel s’étend dans toute la forêt dense d’Afrique centrale du Cameroun en RDC. Debout sur les pattes arrières, ils sont plus grands qu’un homme normal, costauds, grassement poilus et d’une force herculéenne. C’est l’espèce des gorilles la plus grandes et la plus forte. Ils doivent leurs noms aux poils qui recouvrent leur dos. Ces poils ont la couleur de l’argent d’où leur nom de « gorille dos argenté ». Ils sont impressionnants et effrayant simplement avec le regard. Pour les nourrir, les moniteurs doivent les obliger à rentrer dans leur cage pour leur donner à manger.
La suite de la visite donne à voir quelques guenons dans des cages avec toujours cet écriteau qui décrit l’animal et ses conditions d’arrivée au centre. Puis arrive un autre grand espace dans lequel s’amusent une quinzaine de cynocéphales. Ils vivent en colonies avec leurs enfants. Ils sautent de branches en branches, se taquinent, courent, lancent des cailloux, cris et chantent par moment. Les adultes sont couchés à l’ombre d’un baobab ou sous une étable.  Une seule piste serpente de l’entrée à la sortie du centre. Apres ces animaux comparables aux chiens par la tête, il y a des espaces pour les chimpanzés, eux aussi en colonie, les singes, les macaques. Ces derniers sont dans une cage très haute avec le tronc d’un arbre sec pour leur permettre de continuer à s’exercer à la grimpée. Certains de ces animaux ont été recupérés chez
les braconniers qui chassent sur le Mont Cameroun 

La variété des espèces de primates dans le centre permet de voir et apprécier la biodiversité des écosystèmes du Cameroun. Ces animaux ne représentent d’ailleurs qu’une infime partie de la très riche biodiversité animale et végétale du Cameroun.

Les autres animaux du parc zoologique de Limbe.

caiman cameroun

De par le travail et son importance, le centre de protection des primates de Limbe va au-delà de ses missions. Il récupère et soigne tous les autres animaux qu’il peut trouver.

Les reptiles.

Le parc compte quelques reptiles en son sein.
Le caïman est présent dans un des cages situées près du cours d’eau qui traverse le centre. C’est un imposant animal qui est la plupart du temps immobile qui tantôt peut être vu dans sa flaque d’eau ou dans les herbes aux alentours de la flaque. De couleur jaune avec un ventre blanc, il reste une autre belle attraction du parc de Limbe.
Le python est quant à lui immobile au fond d’une cage. La vitre légèrement opaque ne permet pas de l’apprécier convenablement. Mais en jour ensoleillé, il se déplace de temps en temps et donne des frissons à ceux qui le regardent à travers les grilles de sa cage.
Les tortues. Elles sont de deux variétés, une plus grosse et une autre plus chétive et curieuse. La plus grosse a une flaque d’eau à disposition tandis que les tortues chétives on plutôt un petit bosquet où elles vont de temps en temps se réfugier.

Les animaux des parcs nationaux du Cameroun ------

Les mammifères.

Dans le centre, il y a deux types d’antilopes qui y vivent. Elles sont séparées les unes des autres. Elles y sont avec leurs petits. Très craintives, elles ne sont pas faciles à voir.
Entre autres choses au centre de protection de limbe, il ya la rivière limbe où sont visibles de carpes, des tilapias, des crabes etc. vers la sortie, un semblant de musée expose les reste de certains animaux tels une vertèbre de l’éléphant aussi grande qu’un enfant de 3 ans, des images des écogardes sur le terrain, des carcasses d’éléphants abattus ou morts, des espèces d’animaux existant au Cameroun et de celle de la biodiversité du mont Cameroun.

Actes à éviter de commettre dans le parc de Limbe

La quiétude du centre est prise au sérieux par ses administrateurs. Il y a des consignes claires et placardées un peu partout pour informer les visiteurs.

  • Ne pas nourrir les animaux. Parce que vous ne maitrisez pas leur alimentation et encore moins la programmation de ce dernier
  • Ne pas crier et faire les bruits. Il est question de minimiser au maximum l’impact des acteurs extérieurs sur les animaux du parc
  • Ne pas provoquer les animaux. Cela leur met dans un état second et dénature leur comportement.
  • Ne pas leur lancer des cailloux. Des projectiles pourraient les blesser et les amènent aussi à vous imiter et cela pourrait vous blesser ou ceux qui sont avec vous.

Au sortir du centre de limbe, vous en savez un peu plus sur les animaux et leur vie en captivité. Certains de ces animaux viennent des pays étrangers comme le Congo, ou la RDC. Pour les photos ou les caméras, il faut vous acquitter des frais à l’entrée. Si vous avez encore du temps à passer à Limbe, nous vous invitons à visiter le jardin botanique de limbe, ce véritable musée végétal qui regorge plus d’une centaine d’espèces dont certains ont plus de 300 ans.